Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Aménagement de la sortie ouest de la voie Mathis

    • Aménagement de la sortie ouest de la voie Mathis

Présentation

Un projet issu d’un constat 

 

  • 363.000 véhicules rentrent et sortent de Nice chaque jour, dont 171.000 à l’Ouest et 192.000 au Nord et l’Est de la ville,
  • la seule voie Mathis voit circuler plus de 70.000 véhicules par jour dans sa partie Ouest. 39.000 véhicules circulent ainsi chaque jour aux heures de pointe sur l’avenue Grinda, unique sortie à l’ouest de la voie Mathis, se connectant directement à l’autoroute et aux principaux axes routiers métropolitains.

Afin de réduire la circulation à la sortie de la Voie Mathis, d’alléger le trafic sur le carrefour Saint-Augustin, la route de Grenoble et le boulevard Paul Montel, et de prendre en compte les enjeux de développement urbanistique du quartier, notamment le Grand Arenas et le Pôle d’Echange Multimodal, la Métropole Nice Côte d’Azur compte réaliser un ouvrage à sens unique, en partie en tunnel, entre la sortie Ouest de la Voie Mathis et la RM6202 (boulevard du Mercantour).

Cet ouvrage contribuera à fluidifier la circulation à la sortie Ouest de Nice en permettant aux véhicules de rejoindre plus directement l’autoroute A8 et le boulevard du Mercantour vers le Nord mais aussi en intégrant le projet de la future ligne de tramway Ouest-Est.

L'aménagement de la sortie ouest de la voie Mathis : une solution phasée pour désengorger l’ouest de la Ville

 

Phase 1 

 

Ce projet consiste à réaliser une dérivation des 2 voies de la plateforme principale de la chaussée Nord de la Voie Pierre Mathis en direction de la Gare de Saint Augustin, en passant par le quai dit «militaire » en pied de soutènement de l’avenue Edouard Grinda. Les 2 voies ainsi déviées restent en surface le long de voies ferrées, puis passent en souterrain dans un tunnel à gabarit réduit (3,50m) sous le parvis de la gare, l’avenue Grinda puis la route de Grenoble, pour ressortir dans une première phase après le carrefour Nicot de Villemain.

 

Le projet s’étire sur une longueur totale de 1 200 m environ pour la phase 1, répartis de la manière suivante :

  • 500 m en surface sur les quais militaires,
  • une voie d’accès à la gare SNCF servant d’échappatoire aux hors gabarits,
  • 295 m pour la première tranchée couverte,
  • 130 m de tranchée ouverte,
  • 160 m de tranchée couverte jusqu’au carrefour Nicot de Villemain compris,
  • 100 m de trémie de sortie pour rejoindre la route de Grenoble.
  •  

La concertation publique a eu lieu fin 2013. L’enquête publique s’est tenue du 29 mars au 29 avril 2016. La déclaration d’intérêt général du projet a été délibérée le 16 novembre 2016.

 

  • Calendrier prévisionnel :
    • Acquisition des emprises des quais militaires et démolition des hangars par la SNCF en 2019
    • Déviation du Poste de Relais à transits Souples (PRS) par la SNCF : avril 2019 – déc 2020
    • Finalisation des études de PRO en mai 2019
    • Procédures marché : 2020
    • Début des travaux de construction de l’ouvrage: 2021
    • Mise en service prévisionnelle 1ère phase : septembre 2024

 

  • Coût prévisionnel :

Le coût des travaux de la première phase est estimé à ce jour à 72 M€TTC avec les libérations d’emprises SNCF (12 M€ TTC) - Négociations en cours avec SNCF au sujet des acquisitions.

Participations financières 

  • Etat « Perben » : 8,7 M€ sur la phase 1
  • CPER PACA : 6 M€ sur la phase 1
  • CD06 : financement demandé, attente d’une réponse

 

Phase 2 : prolonger l’ouvrage en tranchée ouverte ou couverte, jusqu’à l’Autoroute A8.

 

Elle consiste une reprise en tranchée ouverte de la trémie de sortie de phase 1 suivie par une partie en tranchée couverte puis d’une bifurcation avec une trémie de sortie à 1 voie permettant de rejoindre le boulevard du Mercantour d’une part, et d’une partie en tranchée couverte en courbe suivie d’une trémie de sortie à 1 voie conduisant directement sur la bretelle d’entrée sur l’autoroute A8 vers Cannes d’autre part.

 

Le coût de la seconde phase est estimé à 36 M€ TTC environ, dont 12 M€ TTC pour l’ouvrage de raccordement à l’autoroute A8.

 

Sur commande de Mme la Ministre de la Transition écologique et solidaire, ESCOTA mène actuellement lées études de faisabilité de cette seconde phase


 

Le projet en vidéo


Chiffres Clés :